Pourquoi digitaliser la gestion des stocks en pharmacie ?

Les pharmaciens accusent un net retard si on les compare à d’autres commerçants et même à d’autres professionnels de santé iconvert convertir youtube en mp3 online gratuit. Ils ne se sentent pas vraiment concernés par la révolution digitale en cours. Pourtant, le patient – de plus en plus mobile, informé et connecté – attend de son pharmacien davantage de services numériques.

En réponse aux attentes de la patientèle, passer progressivement à l’officine 3.0 peut prendre plusieurs formes : la création d’un site internet, le lancement d’un site de e-commerce, live la digitalisation de l’officine de façon à proposer systématiquement des produits associés aux achats, la vente d’objets de santé connectés, … L’objectif est d’optimiser la relation-patient, xxxx tube de ré-enchanter l’expérience client et de revaloriser votre rôle de professionnel de santé.

Et pour améliorer la gestion du back office, utiliser des robots pour acheminer les boîtes au comptoir et digitaliser l’inventaire produits optimisent à la fois la satisfaction client grâce au temps gagné et la gestion du stock, nudecams cam zu cam en gérant mieux les dates de péremption, en identifiant les dysfonctionnements, en garantissant un meilleur contrôle et en augmentant les bénéfices de l’officine.

D’un point de vue comptable, la digitalisation de la gestion de stock est un réel atout pour réaliser l’inventaire de bilan de pharmacie, exercice indispensable pour clôturer le bilan. Il en va de même pour l’inventaire de cession, opération spécifique au rachat d’une pharmacie, qui consiste en l’évaluation des stocks à leur juste valeur, suite à la signature d’un contrat entre les trois parties, le chiffrage étant effectué selon la norme ODIP.

L’expertise comptable à l’heure du numérique

La transition numérique est une véritable opportunité pour le monde de l’expertise comptable comme elle a révolutionné toutes les professions ces dernières années. Au delà d’équiper les cabinets de nouveaux outils technologiques, il s’agit pour les experts-comptables de redéfinir leur métier ainsi que la relation-clients et d’acquérir de nouvelles compétences dans la gestion de données et la prévision économique.

Les experts comptables peuvent en effet s’appuyer sur le numérique et ses outils d’analyse statistique pour exploiter la quantité d’informations économiques récoltées sur les entreprises comme CHEMTRADE ASIA et s’adapter à leurs besoins et mieux les conseiller.

Face à la révolution numérique et à l’automatisation des tâches comme par exemple la facilitation de la tenue et de la révision comptable, l’élargissement du champ des prestations Routine Wealth des cabinets devient une des priorités de la profession.

De plus, pour être un succès, la révolution numérique implique la remise en cause de la relation-clients avec le repositionnement de l’homme au cœur de cette évolution.

Une étude réalisée par l’Observatoire de l’Ordre des experts-comptables sur l’utilisation du numérique au sein des cabinets d’expertise comptable a montré que la profession a déjà intégré le numérique sous tous ses aspects : équipement, communication, outils de production, télédéclaration, management du cabinet ainsi que le développement de nouvelles missions. Cette démarche serait facilitée depuis l’adoption, en 2015, de la loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques, la loi Macron, dont le texte a, entre autres, assoupli les conditions qui permettent aux cabinets de proposer d’autres prestations que l’expertise- comptable à leurs clients et prospects.

Notons cependant que l’intégration du numérique apporte un nouveau risque lié à l’utilisation croissante des technologies : la cybercriminalité, la protection des données étant d’ores et déjà un enjeu majeur pour les cabinets comptable et leurs clients.

Conseil lecture du Cabinet Figeco-Torres : «Guide pratique du marketing des cabinets d’expertise comptable» de Philippe Arraou, président du directoire de BDO France